Négociations nationales sur les salaires. Ce sera NON pour la CFDT !

 Les négociations annuelles obligatoires sur les salaires se sont déroulées le 24 janvier à la FNCA

Début de la négociation avec les habituels échanges où FNCA d’un côté et Organisations Syndicales de l’autre sont toutes d’accord au départ des discussions pour dire l’importance de conclure ces débats par la signature d’un accord. Les patrons argumentant pour expliquer leurs craintes et contraintes, les représentants des salariées défendant la légitimité de leurs revendications.

Négociations nationales sur les salaires. Ce sera NON pour la CFDT !

Après cinq suspensions de séance, les négociations ont abouti aux positions suivantes :

  • Une ultime proposition commune des syndicats FO, SNECA-CGC et FGA-CFDT à + 1% sur RCE, RCI et RCC.
  • Une demande de Sud à 100€ nets/mois, soit + 4.2%

La dernière proposition de la FNCA avec 2 alternatives :

  • soit 0,80% sur RCE+ RCI+ RCC,
  • soit 0,90% sur le seul RCE,

et à défaut la menace d’appliquer une mesure unilatérale de

  • 0,60 % sur RCE, RCI et RCC !

 

Les trois organisations syndicales ont annoncé se donner jusqu’au 30 janvier pour faire part à la FNCA de leur réponse…

 

 

Au final les organisations syndicales FO, SNECA-CGC et CFDT qui représentent plus de 70% des salariés des Caisses Régionales ont signifié à la FNCA qu’elles ne signeraient pas à moins de + 1% !

 

La FNCA, qui avait commencé ces négociations avec une proposition de + 0.30 %…, porte, comme en 2017, la responsabilité de cet échec.

Et pourtant …

Dans une interview donné à l’opinion (lire l’article), Philippe BRASSAC, directeur général de Crédit Agricole S.A.,  déclare : « Oui, la mission des entreprises est et restera le profit. Mais ce sera de plus en plus le profit de tous. C’est la condition pour que, demain, les entreprises restent performantes et compétitives et donc continuent à faire… du profit.« 

Que doit on en penser ???

 

 

Smartphone : ATTENTION, DANGER !

 VOULEZ-VOUS QUE LE CRÉDIT AGRICOLE ACCÈDE A VOS DONNÉES PERSONNELLES ???

Les salariés disposant d’un smartphone mis à disposition par l’entreprise ont reçu le 21 novembre 2017 un courriel  titré « Mise à jour de la sécurité de votre smartphone » les enjoignant de mettre en place une application sur leur appareil.

Ce mail disait : « Conformément aux injonctions du Groupe, nous déployons une solution de  gestion de smartphone afin d’en augmenter la sécurité. Nous vous  demandons d’installer une nouvelle application qui va permettre d’augmenter la  sécurité des informations d’entreprise et de nous assurer que les versions des systèmes sont bien à jour sans impacter les fonctionnalités de votre smartphone »

En lisant la procédure d’installation il apparaît page 5 (pour la procédure iphone, mais c’est la même chose, en d’autres termes, dans Samsung)

  L’installation de cette application permettra donc à l’entreprise de faire ce qu’elle veut dans votre smartphone … et donc vos données personnelles.

Cette possibilité nous parait :

  • contradictoire avec la possibilité d’utiliser les outils numériques (en l’occurrence le smartphone) a titre privé, ce qui est jusqu’à preuve du contraire la règle au CATP ;
  • illégale au regard des dispositions CNIL et des récents arrêts de la cours de cassation

et nous nous interrogeons sur les dérives possibles que permet cette application.

Nous poserons cette question en réunion de négociation jeudi 30 novembre, en parallèle à la négociation de l’accord d’entreprise sur le droit à la déconnexion ».

 

En attendant, nous recommandons à tous les utilisateurs de smartphone professionnels de ne pas faire cette mise à jour tant que ce point n’est pas éclairci.

 

 

1 2 3 8