Expertise sur les conditions de Travail

L’Expertise sur les conditions de travail a été votée à l’unanimité

DANS SA SÉANCE DU 27 SEPTEMBRE 2018, LE CHSCT A VOTE POUR UNE EXPERTISE SUR LES CONDITIONS DE TRAVAIL …

Cette décision a été prise à l’unanimité des élus du CHSCT.

Dans la suite des différents événements du premier semestre et de vos nombreuses remontées, vos représentants du personnel au CHSCT (Comité d’Hygiène, de Sécurité et des Conditions de Travail) ont décidé de recourir à un cabinet indépendant et agréé par le Ministère du travail afin d’effectuer une expertise sur les conditions de travail, les difficultés au travail et les risques psychosociaux à la Caisse Touraine Poitou.

Dans ce cadre, le cabinet Technologia, cabinet expérimenté et reconnu pour son indépendance, devra :

  • Établir un diagnostic neutre sur les facteurs d’origine professionnelle pouvant générer des risques et influer sur les conditions de travail ;
  • Proposer des mesures curatives et surtout de prévention, individuelles et collectives, en matière de conditions de travail ;
  • Élaborer des indicateurs pertinents destinés à effectuer un suivi permanent de l’efficacité de ces mesures préventives.

Le délai de réponse de la Direction était de 2 semaines … et elle n’a pas contesté cette expertise devant le Tribunal de Grande Instance.

Elle va donc pouvoir commencer après négociations des modalités détaillée (réunion prévue le 13 novembre).

ET LA SUITE ?

Le cabinet Technologia applique une méthodologie stricte et éprouvée, qui garantit l’anonymat complet de toute expression.

Un questionnaire va ainsi être adressé à tous … un de plus, nous en sommes conscients, mais ô combien important ! Celui-ci sera le questionnaire du cabinet d’expertise mandaté par les Représentants du Personnel et il sera traité exclusivement par les experts du cabinet Technologia. La non-traçabilité des réponses est absolument garantie : ni la Direction ni les Représentants du Personnel n’auront d’accès quel qu’il soit à aucune réponse.

Les questions sont neutres et ne sont pas orientées, vous pourrez y répondre de tout poste de travail ou à partir d’une connexion privée. Vous pouvez répondre en plusieurs sessions sans être obligés de ressaisir. Comptez environ 20 mn pour toutes les questions.

Nous comptons sur vous tous pour une réponse massive, sincère et complète afin que cette expertise puisse porter ses fruits et être utile à tous.

 

 

Conditions de travail : réponses à nos propositions

 Il est plus que temps de faire quelque chose … suite

 

Lors de la réunion avec la Direction le 5 avril, nous faisions, grâce à vos remontées, des constats et des propositions (voir article précédent) pour améliorer les conditions de travail.

La Direction a proposé à l’ensemble des organisations syndicales de les recevoir le 10 avril afin de présenter le diagnostic demandé par l’intersyndicale et de répondre aux propositions de la CFDTL’intersyndicale a refusé cette réunion et nous avons donc  été reçus séparément aujourd’hui 10 avril 2018, l’intersyndicale d’une part, la CFDT d’autre part.

Nous vous devons un retour sur les réponses apportées à chacune de nos cinq demandes

DE RÉELLES AVANCÉES … EN ATTENTE DE CONCRÉTISATION

 

Multiplicité des cas individuels de souffrance au travail
  • Nous demandons qu’un recensement exhaustif soit réalisé et que les cas soient analysés avec le respect et le pragmatisme indispensables.

Réponse : La DRH a fait un recensement au 5 avril, sur l’ensemble des arrêts maladie à cette date, des cas pouvant résulter de souffrance au travail et relève :

  • 10 cas au siège sur 33 absences
  • 19 cas dans le réseau sur 55 absences

Elle demande aux OS de faire remonter d’autres cas éventuels et s’engage à traiter la totalité des situations avérées dans le respect des personnes.

Nos remarques

  • Une bonne avancée, mais encore faudrait-il ne pas uniquement intervenir en curatif, mais en préventif : nous avons obtenu l’inscription au calendrier des négociations 2018 le thème des conditions de travail. Nous avons proposé de mettre en place une instance tripartite (CHSCT – DRH – Médecine du travail) d’étude et recours permettant en amont d’étudier les projets d’organisation et en aval d’intervenir dans les cas de souffrance
  • Le recensement est fait sur les collègues en arrêt de travail … il faut l’étendre à ceux qui, encore au travail, vivent des situations qui ont un impact sur leur santé

Lorsqu’un(e) collègue nous contacte, nous lui demandons systématiquement s’il (elle) accepte que nous évoquions son cas avec la DRH dans un rôle de « médiation ».

MERCI DE CONTINUER DE NOUS REMONTER VOS INFORMATIONS PERSONNELLES OU COLLECTIVE AFIN QUE NOUS PUISSIONS JOUER NOTRE RÔLE !

 

Des évolutions permanentes et incessantes au siège sans implication des collègues ni cohérence apparente
  • Nous demandons une plus grande anticipation et l’association des collègues aux projets.

Réponse : La direction propose de ré-ouvrir la négociation sur l’accord « accompagnement aux changements » afin d’y ajouter une disposition de l’accord national relative à l’analyse du travail réel. Par ailleurs, deux membres du CHSCT ayant été formés à cette méthodologie, les prochaines réorganisation (Contentieux et  Assurances) pourraient être tests de ces évolution

Nos remarques

  • Nous sommes d’autant plus favorables que c’est une demande faite par la CFDT au CHSCT, expérimentée uniquement avec le projet CAP’Tours pour le 3ème étage
  • Au delà de l’analyse du travail il faudra travailler sur la communication interne relative aux projets de réorganisation et surtout sur les modalités d’implication des collègues concernés.

Le changement ne se décrète pas, il se prépare en toute transparence avec les salariés concernés.

 

Manque de visibilité sur l’organisation du réseau et sur les multiples perturbations occasionnées
  • Nous demandons de toute urgence une réelle information des équipes sur les organisations mises en place et prévues

Réponse : Suite à cette demande, une première information (vidéo de Christophe VACHERESSE) va être faite dans le brief et une présentation plus détaillée est en préparation. Par ailleurs, un calendrier de visite de Christophe VACHERESSE et/ou Laurent MERLIERE est en préparation dans les secteurs les plus touchés.

Nos remarques

  • Nous avons été entendus, c’est bien
  • Il faut aider les managers soient eux même préalablement suffisamment informés pour pouvoir répondre aux questions que leurs poserons les membre de l’équipe …
  • MANAGERS : n’hésitez pas à solliciter une visite pour vous aider à répondre aux questions et remarques de votre équipe !
  • DITES NOUS si ces informations auront répondu à toutes vos questions !

Il est inutile de regretter que celà n’ai pas été fait avant … espérons que les leçons soient retenues pour la suite de la réorganisation réseau et les prochains dossiers !

 

Calibrage des portefeuilles, portefeuilles en déshérence, …
  • Nous demandons à actualiser l’étude lancée en 2017 et non finalisée afin de nettoyer et dimensionner les portefeuilles.

Réponse : La direction nous présente le planning de révision des portefeuilles où il apparaît que le dossier est loin d’être terminé et se poursuit jusqu’à fin 2018, piloté conjointement par le Marketing et la direction réseau …

Nos remarques

  • Il faut communiquer sur ce sujet car apparemment beaucoup de conseillers  croyaient qu’au 31 mars, la nouvelle organisation étant mis en place, les portefeuilles seraient réglés !
  • Il est urgent de relancer l’examen des portefeuilles au fur et à mesure de l’affectation des conseillers

La différence entre vitesse et précipitation ne réside-t-elle pas dans un manque d’information et d’association de ceux qui sont directement concernés ?

 

Organisation du travail suite suppression des AC et de la PFT
  • Nous demandons qu’une étude soit très rapidement initiée, en associant tous les métiers concernés, afin de mesurer la réalité du travail et de mettre en œuvre des mesures correctrices concrètes.

Réponse : le diagnostic a déjà été fait : c’es une problématique de pilotage du téléphone et de management de l’accueil partagé. Par ailleurs, les nouvelle boucles sont actives par groupes d’agence et au 05/04

  • 111 agences sont à + de 90% de décroché
  • 17 agences sont entre 50 et 90%
  • et aucune n’est en dessous de > 50%

Nos remarques

  • C’est un peu court comme réponse !
  • Le chiffre de 111 est inquiétant : n’y aurait-il pas une telle pression sur le taux de décroché que les collègues en viendraient à privilégier le téléphone entrant au détriment du contact physique, de la prise de rdv, de la préparation des entretiens et autres tâches quotidiennes ?
  • Dénoncer le pilotage revient à mettre en cause les managers … ne faudrait-il pas les aider au contraire à intégrer cette énorme complexité d’avoir à organiser la gestion de trois flux imprévisibles (physique, téléphonique et mails) ???

Arrêtons de ne réfléchir qu’au travers des tableau de bord sans tenir compte de la réalité des perturbations que signalent les équipes : écoutez les !

 

PLUS QUE JAMAIS VOS REMONTÉES NOUS SONT NÉCESSAIRES

Utilisez pour cela la fonctionnalité « nous contacter »

ou nos adresses mail cfdt.catp@wanadoo.fr  ou  syndicat.cfdt@ca-tourainepoitou.fr

 

  

1 2 3